Australie : Fin de l’anonymat pour le don de gamètes



Dans l’Etat de Victoria en Australie, les donneurs de gamètes ne seront plus anonymes. Les enfants nés par PMA avec don de gamètes pourront obtenir des informations sur leur(s) parent(s) biologique(s). La modification de la loi sur la procréation assistée, adoptée l’année dernière (cf. Don de gamètes : Bientôt la fin de l’anonymat pour l’Etat de Victoria), est entrée en vigueur le premier mars, et fait, de cet état, le premier pays au monde à mettre fin à cette pratique.

 

La modification est rétroactive : les enfants déjà nés par dons de gamètes pourront obtenir des informations sur leur donneur, même si celui-ci n’a pas consenti à être identifié : nom, date de naissance, origine ethnique, affection génétiques et code de donneur, utilisé pour trouver des « frères et sœurs » partageant le même donneur. Un registre central des donneurs sera à la disposition des enfants avant leur majorité et des familles.

 

Toutefois, ce « droit à l’information » ne comprend pas automatiquement la possibilité de communiquer avec cette personne ou d’établir une relation. Le donneur précisera si et comment il peut être contacté ; l’enfant peut également indiquer ses préférences dans le registre central. Le non-respect de ces souhaits sera puni.

 

Depuis le vote de cette modification, les autorités sanitaires ont précisé que le nombre de donneur n’avait pas été affecté.


Sources: 

Bionews, Rikita Patel (6/03/2017)