Aux Etats-Unis, greffe du visage chez une jeune femme de 21 ans



Une jeune femme de 21 ans, Katie Stubblefield, a reçu une greffe presque totale du visage en 2017. Gravement défigurée par un tir d'arme à feu à l’âge de 18 ans, Katie Stubblefield a d’abord subi 22 opérations avant de recevoir cette transplantation, l’une des plus importantes en termes de surface au monde.

 

L’opération a duré trente-et-une heures. Elle a été pratiquée à la Cleveland Clinic, en utilisant la réalité virtuelle et l'impression 3D, et a nécessité l’intervention d'une douzaine de chirurgiens. L’intervention a été financée par l’Armed Forces Institute of Regenerative Medicine [ l'Institut de Médecine Régénératrice des Forces Armées], qui cherche à offrir de nouvelles possibilités de greffes aux soldats blessés au combat.

 

Un an après son opération, Katie fait toujours de la rééducation.

 

Elle fait partie des 40 personnes au monde qui ont reçu une greffe du visage.

 

Pour aller plus loin :

Première mondiale : greffe totale du visage

Succès d’une greffe totale du visage à New York

« Devons-nous continuer à procéder à des greffes de visage ? »

Décès de la première greffée de visage

Deuxième greffe totale du visage après un rejet : le patient suit une rééducation "fastidieuse"

« Est-il légitime sur un plan éthique, de poursuivre les greffes de mains et de visage ? »