Aux Etats-Unis, une clinique de thérapie cellulaire poursuivie pour avoir vendu des traitements non approuvés et dangereux



La procureure générale de New York, Letitia James, a intenté une action en justice contre une clinique de thérapie cellulaire, la Park Avenue Stem Cell, qui propose à ses clients des traitements à base de cellules souches. Le magistrat estime que l’établissement a utilisé des procédures non éprouvées et malhonnêtes sur des patients souffrant d'un large éventail de maladies allant de dysfonctionnements érectiles à des maladies cardiaques.

 

« Des consommateurs vulnérables qui cherchaient désespérément un traitement pour des problèmes de santé graves et douloureux ont été trompés ; ce qui est inacceptable, illégal et immoral », a déclaré Letitia James dans un communiqué. « Nous continuerons à enquêter sur ce type de cliniques qui ajoutent sans vergogne à la souffrance de ces patients en leur faisant payer des milliers de dollars pour des traitements dont ils savent qu’ils sont inefficaces ».

 

Les cliniques utilisent des cellules souches dérivées de sang, de graisse, des os, de moelle osseuse, de cordon ombilical ou de placenta. De nombreuses personnes ont pensé qu’elles faisaient partie d’un essai clinique et, tout en affirmant affirmaient souvent à tort que leurs services ne relevaient pas de la surveillance de la FDA, les cliniques de thérapie cellulaire ont donné à leurs patients la fausse impression que ces traitements faisaient partie d’études approuvées. 

 

Cette action en justice s'inscrit un cadre plus large alors que la Food and Drug Administration (FDA) a envoyé ce mercredi des lettres de mise en garde à vingt cliniques qui proposent de ces traitements chers, risqués et non prouvés pour soigner une maladie oculaire sévère. Plusieurs d’entre elles sont accusées d’avoir rendu aveugles des patients qui cherchaient notamment à soigner une dégénérescence maculaire ou une névrite optique… pour un traitement qui n’est pas pris en charge par les assurances de santé et qui peut couter jusqu’à 50 000$. 

 

Ces cliniques se sont multipliées à travers le pays malgré le manque d’évidence de l’efficacité des traitements. La clinique Park Avenue Stem Cell, qui est en cause, a également des liens avec une entreprise californienne, Cell Surgical Network, qui compte environ 100 filiales dans tout le pays et qui a été poursuivie en justice par FDA l'année dernière. L’Agence fédérale cherche à établir une injonction permanente contre Cell Surgical Network.

 

De leur côté, les experts considèrent que les actions de la FDA à l’encontre de ces cliniques sont loin d’être suffisantes et ils appellent à des actions plus larges et plus fermes.


Sources: 

New York Times, Reed Abelson (04/04/2019) - Daily Mail, Mia de Graaf (04/04/2019)