Aux USA, première naissance issue de la greffe d’un utérus prélevé sur donneuse décédée



Les Etats-Unis sont le deuxième pays à faire naître un bébé après la greffe d’un utérus prélevé sur donneuse décédée. Une douzaine de naissances ont déjà eu lieu dans le monde suite à des greffes d’utérus, mais ceux-ci étaient toujours issus de donneuses vivantes, amies ou parentes. En décembre dernier, le Brésil a réalisé la première greffe d’utérus issu de donneuse décédée ayant conduit à une naissance.

 

Le bébé américain, une petite fille, est né en juin à la Clinique de Cleveland, en Ohio. Les opérations ont été réalisées par un médecin suédois, celui qui avait réalisé la première greffe d’utérus il y a cinq ans.

 

La clinique souhaite réaliser une étude sur dix femmes. Cinq greffes ont déjà été réalisées, dont deux qui n’ont pas encore abouti à une grossesse.

 

Pour aller plus loin :

Greffe d’utérus à partir d’une donneuse décédée : une première naissance au Brésil

Greffe d’utérus post-mortem : suites au Brésil et première en Belgique

La greffe d’utérus pose les mêmes problèmes éthiques que la GPA

Greffe d'utérus : "le bénéfice potentiel pour la société de recherches impliquant cette procédure est relativement faible"

Greffe d’utérus : l’Académie nationale de médecine « s’interroge »

Première greffe d'utérus en France

Transplantation d’utérus robotisée : naissance en Suède


Sources: 

Medical Press (09/07/2019) - In US first, baby is born from dead donor's transplanted womb