AVC chez le rat : réparation des dommages grâce à des cellules iPS



Des chercheurs de l’Université suédoise de Lund publient une étude montrant la réparation des cerveaux de rats endommagés par un AVC grâce à la transplantation de cellules humaines de peau, des iPS « reprogrammées » pour agir comme des cellules nerveuses. Ces rongeurs retrouvent « le mouvement et la sensation » qui avaient été perdus.

 

Avant d’envisager de tester cette procédure sur d’autres animaux ou sur l’homme, le temps permettra d’évaluer « le degré de sécurité » et l’altération ou non de la qualité de vie des rongeurs.


Sources: 

Breaking News (09/04/20)