Avortement : deux législations opposées en Louisiane et au Maine



Le 30 mai dernier, le gouverneur de Louisiane, John Bel Edwards, a adopté une loi interdisant l’avortement dès les battements de cœur soit à partir de sixième semaines de grossesse. Une exception est prévue lorsque la vie de la mère est en danger. Les législateurs de Louisiane ont massivement validé l'interdiction avec un vote de 79 contre 23 à la Chambre et 31 contre 5 au Sénat.

 

De nombreux autres Etats américains comme la Géorgie, l'Ohio, le Mississippi, le Kentucky, l'Iowa ou le Dakota du Nord ont récemment adopté une loi similaire. L'Alabama a également interdit la quasi-totalité des avortements, même en cas d'inceste ou de viol. Le Missouri a quant à lui adopté une loi réduisant le délai d’avortement à la huitième semaine de grossesse. Cependant, plusieurs de ces lois font actuellement l’objet d’un recours en justice.

 

Le gouvernement du Maine, Janet Mills, a quant à lui signé un projet de loi autorisant des non-médecins à pratiquer des avortements, comme les infirmières praticiennes, adjoints au médecin et infirmières-sages-femmes.

 

Pour aller plus loin :

Etats-Unis: la Cour suprême invalide partiellement la loi sur l'avortement de l’Indiana

USA : Interdiction de l’IVG au-delà de huit semaines au Missouri

USA : le gouverneur promulgue la loi interdisant l'IVG en Alabama

USA : la Géorgie est le quatrième état à adopter la "Heartbeat bill"

Heartbeat bill : l’Ohio restreint à son tour les délais pour un avortement

IVG : la « Heartbeat bill » adoptée par le parlement du Mississipi

Heartbeat bill : le Kentucky vote à son tour la loi

 


Sources: 

AFP (29/05/19) ; Washington Times, Melinda Deslatte (30/05/19) - Louisiana's Democratic governor signs abortion ban into law ; Washington Times (30/05/19) - Gov. Mills signs bill to expand abortion providers in Maine