Baisse de la subvention accordée au Planning familial de la Loire



Le gouvernement a estimé que le Planning familial en Auvergne-Rhône-Alpes était « surdoté ». Son budget va être restreint pour être « reversé à des régions où le Planning Familial a moins de moyens ». La dotation de l'Etat « va baisser de 9%, soit de 7000 à 9000 euros, tous les ans pendant trois ans » [1].

 

La décision pourrait conduire le Planning familial de la Loire à « limiter le temps passé en entretien » ou à fermer pendant le temps de midi. Une mesure qui touchera « les lycéens, collégiens, salariés disponibles sur ce temps-là ».  

 

Pour aller plus loin :

19 pays s’unissent pour s'opposer à l’avortement



[1] Le Planning Familial est une association qui « milite pour le droit à l'éducation à la sexualité, à la contraception, à l'avortement, à l'égalité femmes ».

 


Sources: 

France bleu, Noémie Philippot (24/102019)