Bibliographie de la bioéthique

Face à la fin de vie d’un proche, comment réfléchir et agir ?

Bernard-Marie Dupont Fin de vie
Ed. François Bourin : http://www.bourin-editeur.fr/fr/books/face-la-fin-de-vie-dun-proche/404/
Mars 2016
110 pages
Médecin, juriste et philosophe, Bernard-Marie Dupont interroge le sujet de la fin de vie à partir de son expérience. Il rappelle, tout d’abord, les enjeux législatifs, médicaux, moraux de ce sujet complexe et parfois équivoque. Opposé à l’euthanasie, il s’interroge notamment sur le suicide assisté, forme d’euthanasie passive, qui s’appuie sur une demande du patient, une demande que l’auteur n’estime ni libre et ni réellement éclairée. S’appuyant sur une étude de 2 juristes, il montre qu’une législation autorisant le suicide assisté conduirait à confondre liberté individuelle et libertés publiques, à faire du suicide un fait juridique alors qu’il est a-juridique dans notre droit, et introduirait une grave confusion : comment combattre alors la provocation au suicide et même maintenir la notion de non-assistance à personne en danger ? Le conflit des lois devient patent : la mort, selon notre tradition, est un fait juridique incontestable, les partisans de l’euthanasie veulent en faire un acte juridique. Pour l’auteur, elle doit demeurer ce fait juridique, entraînant des effets juridiques.   La philosophie du droit va devoir évoluer et faisant primer le droit individuel sur le droit collectif, elle va transformer une société d’obligation en une société de revendication. « Si la tradition juridique opère une séparation entre morale et droit, l’évolution spectaculaire de la biomédecine doit-elle la remettre en cause ? Le droit doit-il porter de nouvelles valeurs et lesquelles ? » (p 85).   Deux philosophies du droit s’affrontent désormais : celle, judéo-chrétienne, qui affirme que le corps est la personne (morale), ce que le droit romain reconnaissait déjà : la personne comme esprit et corps, et l’autre qui distingue le corps de la personne. En droit civil, le corps dit la personne, et il en assure le respect. Cependant, la propriété du corps n’entraîne pas sa libre disposition, ce qui le réduirait à un objet. L’euthanasie et le suicide assisté confondent le droit à la propriété et le droit sur soi-même. Pour Bernard-Marie Dupont, la dignité humaine est une question de nature, et non de degré : « La dignité de l’homme n’est pas un droit de l’homme, elle est l’assise du concept des droits de l’homme ». Le droit positif ne permet pas de définir les bornes à poser au droit individuel. La rapide évolution des progrès de la médecine nous contraint à redéfinir bien des notions juridiques et philosophiques qui semblaient aller de soi jusqu’à encore récemment : dans ce livre, l’auteur invite à la réflexion les acteurs décisionnels, sur l’euthanasie certes, mais aussi sur l’ensemble des sujets éthiques posés par l’accélération des progrès de la médecine.

Les premières victimes du transhumanisme

Jean-Marie Le Méné Transhumanisme
Pierre Guillaume de Roux
Février 2016
171 pages
Nous sommes entrés dans une période de marchandisation du vivant et une nouvelle étape va encore être franchie. Dans l'histoire, c'est un évènement sans précédent. Aujourd'hui, la quasi totalité d'une population, éliminée sur le critère de son génome imparfait, a disparu. L'extinction de cette partie de l'humanité est le fait d'un eugénisme efficace vendu par des marchands, acheté par l'Etat et mis en oeuvre par la médecine. Une redoutable machine à trier les humains arrive de la Silicon Valley sur le marché européen. Elle est précédée d'une clinquante caravane commerciale. De guerre lasse, j'étais prêt à entendre ceux qui me conseillaient de déposer les armes. Le faire aurait été une capitulation. A commander ici.

Le Mariage & la loi - Protéger l'enfant

Institut Famille et République PMA-GPA
http://www.institutfamilleetrepublique.fr/travaux-livre/
Janvier 2016
479 pages
La loi du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe (dite "mariage pour tous") a ouvert un champ d'insécurité juridique à perte de vue tant avec le droit de la famille et du couple qu'avec le droit de la filiation. L'enfant, le grand oublié de cette loi, en apparaît comme sa victime colatérale.   Faut-il et peut-on réviser la loi du 17 mai 2013 ? Comment ? Et pour quel nouveau droit de la famille et de la filiation ? Ces questions sont légitimes et appellent des réponses juridiques précises, par des spécialistes, loin des polémiques stériles et des querelles politiciennes. le temps -serein- du droit est venu. La parole apaisée revient aux juristes; deux ans et demi après la promulgation de la loi.

Louis ou la fabrique d'un drôle de genre

Christine Voegel-Turenne PMA-GPA
Pierre Téqui Editeur : http://www.librairietequi.com/A-59377-louis-ou-la-fabrique-d-un-drole-de-genre.a...
Décembre 2015
248 pages
C’est déjà demain… Dans « Louis ou la fabrique d’un drôle de genre », forçant à peine le trait, Christone Voegel-Turenne décrit un monde qui n’est pas loin d’être le nôtre. En érigeant en système l’organisation sociale autour des actuelles déviances de la PMA/GPA, de l’euthanasie, du transhumanisme,… le début du livre confine parfois à l’absurde et fait rire. Cependant, assez vite le modèle se fissure, les aberrations de ce monde qui érige en loi la toute puissance de l’individu, dévoilent ses limites. La résistance s’organise, ralliant à sa cause, ceux que ce modèle idéal ne rend pas heureux. Un roman d’anticipation efficace qui interroge les grands thèmes philosophiques et propose une réflexion sur la valeur de la vie, le sens de la famille, la filiation, la liberté, la nature… Seul regret, « Louis et la fabrique d’un drôle de genre » n’est que le premier tome d’une suite qu’il faudra attendre…  

La Famille, les droits de l'homme et la vie éternelle

Grégor Puppinck Tous les autres thèmes
L'Homme Nouveau : http://www.hommenouveau.fr/catalogue/livres/10LAFAMILLE/-la-famille--les-droits-...
Septembre 2015
91 pages
La révolution individualiste a bouleversé la société occidentale, fragilisant les familles et le mariage, et a transformé les droits de l'homme, miroir de notre conscience collective. Ceux-ci, proclamés après la Seconde Guerre mondiale comme une réaffirmation des droits naturels, promeuvent à présent des "droits antinaturels" (avortement, eugénisme, euthanasie...) Comment s'opère cette transormation, et comment l'Eglise peut-elle y répondre ?

Je suis Zélie, Une petite fille pas comme les autres

Armelle Boyer IVG-IMG
Editions Béatitudes : http://www.editions-beatitudes.com/f/index.php?sp=liv&livre_id=733
Septembre 2015
92 pages
L'histoire vraie d'un couple qui attend une petite fille trisomique dont l'avenir est incertain. L'auteur, d'une façon originale, se met à la place de la petite Zélie pour raconter la grossesse de sa Maman et tout ce que sa famille a vécu de douloureux et beau à la fois durant ce temps de vie particulier. Ce témoignage, empreint de sensibilité mais sans jamais tomber dans la sensiblerie, peut contribuer à aider à regarder le sens de toute vie comme un trésor.   Mariée et mère de famille, Armelle Boyer se lance ici pour la première fois dans l'écriture. Touchée par le témoignage de joie et d'espérance des parents de Zélie, elle leur a proposé de raconter pour eux ces moments forts de leur vie de famille autour d'elle.    

Pages