Cellules iPS au Japon : approbation d’une nouvelle étude clinique pour soigner des troubles de la cornée



Au Japon, le ministre de la Santé a donné son aval pour la mise en œuvre d’une étude clinique sur le traitement de la cornée utilisant des cellules souches pluripotentes induites ou iPS. L’étude sera menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Osaka, et visera à guérir des patients atteints d’une maladie appelée carence en cellules souches épithéliales de la cornée : une blessure ou une maladie à l’origine de la disparition des cellules de la cornée, provoquant une perte de vision.

 

Quatre patients vont être opérés, à partir du mois de juin. « L'équipe transplantera des couches de tissu cornéen produites à partir de cellules iPS d'une épaisseur de 0,05 millimètres. (…) Les patients recevront chacun une greffe de 3 à 4 millions de cellules de la cornée, ce qui correspond à peu près à la même quantité de cellules de cornée que dans les yeux de personnes en bonne santé. Les cellules greffées devraient continuer à produire plus de cellules cornéennes et contribuer ainsi à la récupération de la vue. »

 

Les greffes de cornée classiques sont sujettes au rejet car simultanément porteuses de cellules immunitaires. « Comme les cellules cornéennes stratifiées qui seront utilisées dans l’étude ne contiennent pas de cellules immunitaires, l’équipe estime qu’elles sont peu susceptibles de déclencher des réactions de rejet. »

 

Si l’étude aboutit, la fabrication et la vente de ces produits médicaux régénératifs pourraient aboutir « d’ici cinq ou six ans ».

 

C’est la sixième étude clinique à base de cellules souches iPS envisagée pour un traitement. La première, en 2014, menée par l’Institut Riken, visait la rétine, une autre maladie des yeux. Les quatre autres ont porté sur la maladie de Parkinson, les maladies cardiaques, les transfusions de plaquettes et les lésions de la moelle épinière.

 

Pour aller plus loin :

Le 1er essai clinique mondial avec iPS suscite l’exaltation du monde scientifique

La vision de la première patiente ayant reçu une transplantation de cellules IPS s'améliore

Les cellules iPS bénéfiques pour contrer les dégénérescences rétiniennes

Au Japon, première application clinique de cellules iPS pour soigner des maladies cardiaques

Japon : vers un essai clinique pour soigner le cancer à l’aide de cellules iPS

Cellules iPS et lésion de la moelle épinière : approbation d'un premier essai clinique japonais