Cellules iPS : un essai clinique pour traiter les maladies cardiaques



Deuxième départ pour l’équipe japonaise de Yoshiki Sawa, qui souhaite se lancer dans un essai clinique utilisant des cellules iPS[1] pour traiter les personnes atteintes de cardiopathie ischémique. Le ministère de la Santé avait déjà approuvé l’essai clinique en mai 2018, mais son lancement a été retardé du fait d’un séisme endommageant le centre de recherche (cf. Au Japon, première application clinique de cellules iPS pour soigner des maladies cardiaquesCellule iPS : un prochain essai clinique japonais pour traiter une maladie cardiaque sévère). Rattachée à l’université d’Osaka, l’équipe devrait faire parvenir une nouvelle demande au gouvernement d’ici la fin du mois.

 

Le traitement consistera à greffer des patchs de cellules du muscle cardiaque obtenues à partir de cellules souches pluripotentes induites, chez des personnes souffrant d’une atteinte cardiaque liée à des artères coronaires partiellement bouchées, ce qui bloque le flux sanguin vers le cœur.



[1] Cellules souches pluripotentes induites

 


Sources: 

Japan Times (24/10/2019)