Cellules-souches adultes : première application, en cardiologie