Chimères porc-homme : un essai annoncé au Japon



Au Japon, le chercheur Hiromitsu Nakauchi annonce le lancement d’une expérience sur la culture de pancréas humain au sein de porc. Cette déclaration intervient alors que la Japon vient d’assouplir sa législation concernant les chimères[1], mais Hiromitsu Nakauchi doit encore obtenir l’accord des comités de contrôles, universitaire et gouvernemental.

 

Il prévoit d’injecter des cellules souches pluripotentes induites humaines dans des embryons de porcs génétiquement modifiés, de façon à ce que les cellules iPS prennent la place du pancréas. L’embryon-chimère sera ensuite implanté dans l’utérus d’une truie porteuse. Le fœtus sera retiré avant la naissance pour étudier la quantité de tissu pancréatique dérivé de cellules iPS humaines et son fonctionnement.

 

Pour aller plus loin :

 


[1] Le Japon autorise désormais l’implantation d’embryons-chimères animal-homme chez l’animal. L’implantation d’embryons chimères chez l’homme demeure interdite, de même que la reproduction des animaux chimères qui naitraient de ces expériences.


Sources: 

Japan Times (28/04/2019)