Cœur artificiel total : Carmat obtient l'autorisation de reprendre l'étude PIVOT au Kazakhstan



Carmat, concepteur et développeur d’un projet de cœur artificiel total destiné aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, vient d’être autorisé à reprendre l’étude Pivot au Kazakhstan. Avec des autorisations déjà acquises en République tchèque et au Danemark, la Société vise à finaliser le recrutement de la deuxième cohorte de patients afin d'obtenir le marquage CE en 2020.

 

A Nur-Sultan (anciennement Astana), les implantations seront réalisées au National Research Center for Cardiac Surgery, où les équipes du Professeur Yuri Pya ont implanté avec succès le dispositif Carmat durant la première partie de l'étude PIVOT.  Plusieurs ponts à la transplantation réalisés dans ce centre ont démontré la capacité des équipes chirurgicales kazakhes de mener à bien la procédure d'explantation du dispositif lorsqu'un cœur de donneur devient disponible.

Le Directeur général de Carmat, Stéphane Piat, a déclaré : « Avec les équipes de Nur-Sultan, nous préparons activement les implantations à venir. Grâce à cette approbation, nous atteignons notre objectif de reprendre l'étude dans un centre expérimenté tant dans l'implantation du dispositif que dans son explantation chez les patients éligibles à la transplantation ».

 

Pour aller plus loin :

Coeur artificiel français Carmat : les Etats-Unis autorisent l'étude de faisabilité

Carmat rode son coeur en vue de l'industrialisation

Première transplantation cardiaque chez un patient ayant un cœur artificiel Carmat

Carmat : première implantation de cœur artificiel au Kazakhstan


Sources: 

Capital (2.12.2019)

Zone Bourse (2.12.2019)