Comment ne pas voir dans l’euthanasie « une forme de barbarie pseudo-humanitaire » ?



Alors que le Québec a reconnu le droit au suicide assisté à titre exceptionnel, les demandes se multiplient et la communauté médicale s’inquiète « de la pression qui monte pour qu’on élargisse les conditions d’accès au suicide assisté ».

 

Dans une « société qui entretient un véritable culte de l’autonomie, l’individu veut de plus en plus être maître de sa propre mort ». L’accès au suicide assisté est érigé en « symbole de la justice sociale ». Et « tout porte à croire qu’un jour, on verra dans le suicide assisté une réponse­­ convenable au malaise existentiel ou à la lassitude de vivre ».

 

Pourtant, « comment ne pas voir dans cela une forme de barbarie pseudo-humani­taire ? Le marché s’est aussi emparé de la mort. Il l’offre à la manière d’un service comme un autre ».


Sources: 

Le Journal de Montréal, Mathieu Bock-coté (17/05/2017)