Conservation des gamètes en Belgique : un budget de 4 millions d’euros et des indications élargies



En 2018, 524 belges (dont 73 âgés de moins de 16 ans) ont accepté la préservation de leur fertilité suite au diagnostic d’un cancer et avant d’entreprendre un traitement risquant d’affecter leur fertilité. Il s’agit de la congélation de leurs gamètes dans le but de procéder à une procréation médicalement assistée dans le futur.  Depuis 2017, ce processus est entièrement remboursé par la sécurité sociale, et 4 millions d’euros sont affectés annuellement à cette pratique. « Le coût d'une cryoconservation tourne autour des 1.300 euros pour un échantillon de spermatozoïdes, et de 3.500 euros pour les ovocytes ».

 

En outre, depuis 2019, la congélation des gamètes est désormais remboursée pour d’autres groupes de patients : « femmes atteintes d'une tumeur borderline de l'ovaire, patients atteints de maladies sanguines rares (thalassémie, drépanocytose) et qui doivent subir une greffe de cellules souches, et hommes atteints d'un cancer des testicules qui doivent subir une intervention chirurgicale (sans chimiothérapie ou radiothérapie) ».


Sources: