Révolution : des cellules souches humaines pluripotentes à partir de cellules adultes



Deux équipes de chercheurs - l'une japonaise, dirigée par Shinya Yamanaka (de l'université de Kyoto) et l'autre américaine, dirigée par James Thompson (de l'université Wisconsin-Madison) - ont annoncé hier avoir réussi à transformer des cellules de peau en cellules pluripotentes. Ces travaux ont été publiés respectivement dans les revues scientifiques Cell et Science.

Les cellules de peau humaine ont été reprogrammées, en y introduisant quatre gènes, pour être transformées en cellules ayant les mêmes propriétés que les cellules souches embryonnaires, c'est-à-dire capables de se différencier en tous types de cellules du corps humain.

Jusqu'à aujourd'hui, beaucoup de chercheurs pensaient que, pour disposer de cellules pluripotentes, il fallait détruire un embryon humain. Ces publications prouvent au contraire qu'il est possible d'obtenir des cellules pluripotentes, sans utiliser d'embryons humains.

Cette avancée révolutionnaire est l'application à l'homme de la première découverte faite par Yamanaka : en août 2006, il avait, en insérant quatre gènes dans des cellules de peau de souris, obtenu des cellules au potentiel comparable à celles des cellules souches embryonnaires (cf. Synthèse de presse du 07/06/07).

Pour John de Vos, biologiste spécialiste des cellules souches (CHU de Montpellier) : "ce travail est une preuve de principe qu'il est possible d'obtenir des cellules très proches, sinon identiques, à des cellules embryonnaires souches, à partir de cellules adultes". "Un champ de recherche s'ouvre. Au bout, il y a la médecine régénératrice." Il estime néanmoins que les recherches sur les embryons humains sont encore utiles : "pour savoir si les cellules ainsi obtenues ont les mêmes capacités que celles des embryons, il faut bien travailler sur l'embryon".*

"Nous sommes encore loin de la découverte de traitements ou de thérapies", tempère Shinya Yamanaka. "Si nous arrivons à surmonter les problèmes d'innocuité, nous pourrons alors vraiment utiliser ces cellules souches humaines recréées dans les thérapies de transplantation cellulaire." Cette nouvelle technique aurait aussi l'avantage d'éliminer tout risque de rejet en cas de transplantation, puisqu'elle devrait permettre de créer des cellules souches ayant le code génétique du patient.

A l'annonce des résultats de Yamanaka, le professeur Ian Wilmut du Roslin Institute d'Edimbourg et "père" scientifique de la brebis clonée Dolly, a annoncé lundi (cf. Synthèse de presse du 19/11/07) qu'il abandonnait ses recherches sur le clonage, au profit de la production de cellules souches sans embryon. Pour lui, les recherches menées par l'équipe de Yamanaka ont plus d'avenir que l'utilisation d'embryons.

Pour Jean-Claude Ameisen, président du comité éthique de l'Inserm, "le travail de Yamanaka, véritable révolution scientifique, prouve qu'il est possible de reprogrammer des cellules adultes ordinaires et montre que la plasticité des cellules est beaucoup plus grande qu'on ne le pensait". "Avec cette technique, on ne peut plus dire : "il n'y a pas moyen de faire autrement."

* NDLR : L'intérêt est en fait de savoir si ces cellules sont pluripotentes, c'est-à-dire capables de se différencier en tous types de cellules du corps humain, ce qui semble démontré par ces publications. Pourquoi donc chercher à les comparer aux cellules embryonnaires ? Attention à ne pas confondre cellules pluripotentes et cellules embryonnaires : si les cellules embryonnaires sont pluripotentes, cela ne signifie pas que toutes les cellules pluripotentes sont embryonnaires, c'est-à-dire extraites de l'embryon.


Sources: 

Libération (Corinne Bensimon) 21/11/07 - Le Temps (Olivier Dessibourg) 21/11/07 - Financial Times.com (Clive Cookson) 21/11/07 - Times on line (Mark Henderson) 21/11/2007 - BBC News 20/11/2007 - Life News 20/11/07 - Zenit 21/11/07 - Bio Edge 21/11/07 - NouvelObs.com 20/11/07 - Radio Canada.ca 20/11/07 - Le Monde.fr 20/11/07 - La Presse Canadienne 20/11/07 - RTBF.be 20/11/07 - Le Quotidien du Médecin (Véronique Nguyen, Elodie Biet) - Valeurs Actuelles 23/11/07 - L'Express.fr 23/11/07 - BE Japon 07/12/07 - MedHyg.ch 30/11/07 - Bio News 26/11/07