Modification génétique d’un groupe sanguin


Des chercheurs français (Etablissement français du sang, EDS, CNRS, université de Méditerranée) ont réussi, par transfert de gènes, à modifier génétiquement un groupe sanguin (le groupe Kidd/JK). Pour cela, ils ont utilisé des cellules souches de sang de cordon cultivées in vitro jusqu'à l’obtention de globules rouges.

 

A long terme, cette technique pourrait être utilisée pour produire du sang de groupe rare.