Une greffe effectuée à l'aide d'une matrice bioartificielle



La revue américaine The Lancet a publié les résultats satisfaisants d'une greffe trachéo-bronchique à l'aide d'une matrice bioartificielle, réalisée par l'équipe du Pr Paolo Macchiarini  de l'hôpital universitaire Karolinska de Huddinge (Stockholm). Les auteurs de cette innovation ont utilisé "un matériau reconstitué d'un polymère nanocomposite synthétique" qu'ils ont "ensemencé par des cellules mononucléaires autologues provenant de la moelle osseuse du receveur". Après l'opération, pour favoriser la prise de la greffe sur le patient et le remodelage in vivo de cette trachée artificielle, "le patient a été traité [...] pour mobiliser les cellules souches par G-CSF (filgrastim) et époétine bêta".

Cinq mois plus tard, le receveur, un homme de 36 ans qui était atteint d'un cancer des voies respiratoires, a pu reprendre ses activités.
Le Pr Macchiarini considère que cette greffe "représente une avancée supplémentaire" (Cf. Synthèse de presse du 11/07/11). Selon la revue The Lancet, cette approche apparaît  comme une initiative "prometteuse face aux besoins cliniques de greffes bioartificielles", puisqu'elle constitue une alternative au don d’organes.


Sources: 

Le Quotidien du Médecin (Dr Béatrice Vuaille) 25/11/11 - AFP (24/11/11)