Contraception et tumeurs au cerveau : le médicament ne sera pas retiré du marché



Androcur provoque des tumeurs au cerveau, le fait est avéré. Cependant, le médicament ne sera pas retiré du marché : l’Agence du médicament (ANSM) a annoncé lundi que les patients devraient seulement signer un accord de soin avant de commencer le traitement.

 

Généralement prescrit pour des maladies hormonales[1], ce médicament, produit par Bayer, « augmente le risque de développer des méningiomes, une tumeur au cerveau » : au bout de six mois de traitement, le risque est multiplié par 7, au bout de cinq mois de traitement, le risque est multiplié par 20.

 

Note de la rédaction : Androcur est souvent prescrit contre l’acné, l’hirsutisme ou l’endométriose. Mais le médicament est aussi utilisé comme contraceptif (Diane, Diane 35) en association avec l’éthinylestradiol, même si Bayer n’a pas reçu d’autorisation de mise sur le marché pour cette indication.


Sources: 

Libération (03/12/2018)