« Des centaines de jeunes transgenres souhaitent retrouver le sexe de leur naissance »



La responsable d’une association caritative pour venir en aide aux jeunes transgenres[1] indique que « des centaines [d'entre eux] recherchent de l’aide pour retrouver leur sexe d’origine ». Les données manquent quant au nombre de personnes transgenres qui ne sont pas satisfaites de leur nouvelle identité sexuelle. C’est seulement après avoir retrouvé le sexe de sa naissance et rendu son histoire publique, que cette anglaise a été « stupéfaite du nombre de personnes qu’elle a découvertes dans une situation similaire ».

 

« Des jeunes de 19 – 20 ans regrettent d’avoir subi l’intervention chirurgicale qui les a fait changer de sexe, celle-ci ne les ayant pas soulagés de leurs dysphorie » explique-t-elle. Certains transgenres remettent en cause le système dont la seule réponse est « voici vos hormones, voici votre opération, allez-y ». Des organismes offrent des « services d’identité genrée » aux mineurs, parfois même « pour des patients âgés seulement de 3 ou 4 ans ». Et le nombre de leurs patients connaît une croissance spectaculaire. On s’attend à ce que le nombre de cas de « détransition » augmente aussi.

 

 


[1] The Detransition Advocacy Network

 


[1] The Detransition Advocacy Network

 


Sources: 

Skynews (05/10/2019) - 'Hundreds' of young trans people seeking help to return to original sex