Des chercheurs japonais se lancent dans la création d’ovocytes artificiels



Des scientifiques japonais dirigés par le Professeur Katsuhiko Hayashi de l’Université de Kyushu « sont parvenus à créer en laboratoire des ovules de souris qui ont donné une descendance fertile après avoir été fécondés ». Ils ont pour cela utilisé deux techniques, l’une utilisant des cellules souches embryonnaires de souris, l’autre des cellules adultes de peau reprogrammées. Les ovocytes obtenus ont été fécondés et implantés chez des souris « mères porteuses ». « Seul un petit nombre d’embryons ont permis de donner naissance à des souriceaux normaux ». Le processus « est loin d’être optimisé », il est commenté avec « enthousiasme » par les chercheurs britanniques mais avec prudence par les « experts en reproduction humaine ». La technique « est encore beaucoup trop risquée et controversée pour être reproduite chez l’homme », mais elle « pourrait un jour être utile pour traiter l’infertilité ».

 

Note Gènéthique:


Sources: 

AFP (17/10/2016); Jean-Yves Nau (17/10/2016)