Des députés allemands contre le remboursement du test de dépistage sanguin de la trisomie 21



Vendredi, une centaine de députés et des ministres allemands ont lancé une initiative pour empêcher le remboursement systématique d'un test de dépistage sanguin prénatal de la trisomie 21 actuellement à l’étude. Ils craignent une augmentation des avortements. Ils considèrent que « de plus en plus de futurs parents opteront pour de tels tests s'ils deviennent la norme et que, par conséquent, ceux qui décident de ne pas subir un test et éventuellement de donner naissance à un enfant atteint du syndrome de Down[1] seront soumis à une pression croissante pour se justifier ».

 

Pour le Député CDU Rudolf Henke, « chaque vie humaine vaut la peine d'être vécue. Sur le plan éthique, tout être humain a le droit naturel d'être désiré et accueilli ».

 

Exception faire de l’extrême droite, l’initiative parlementaire émane de députés de tous bords. Ils souhaitent « mieux informer » les futurs parents sur la trisomie 21 et interrogent : « Que pouvons-nous faire pour contrer efficacement les préjugés à l'égard des personnes handicapées? ».



[1] Trisomie 21.

 


Sources: 

Afp (12/10/2018)