Des enfants atteints de troubles du spectre autistique tous nés du même donneur



Aux Etats-Unis, un groupe de 12 enfants conçus par PMA à partir des gamètes du même donneur de sperme, sont tous atteints de troubles du spectre autistique.

 

Les deux enfants  de Danielle Rizzo dans l'Illinois, nés en 2011 et 2012, ont été diagnostiqué autistes. Après avoir échangé avec d'autres parents qui avaient eu recours au même donneur, elle a découvert qu’il en était de même pour presque tous les demi-frères et demi-sœurs de ses fils. Un conseiller génétique lui a expliqué que la probabilité que ce soit l’effet du hasard était extrêmement faible.

 

Les deux garçons, aujourd’hui âgés de sept et huit ans, ont commencé à montrer des signes d'autisme à l'âge de deux ans. Incapable de trouver une garderie pour répondre aux besoins de ses fils, Danielle Rizzo a dû quitter son emploi, la relation avec son conjoint a été brisée et elle a perdu sa maison.

 

En 2011, la banque de sperme Idant a indiqué que le donneur avait une maîtrise en imagerie médicale et un certificat de bonne santé. La patiente a appris par la suite qu'au moment où elle a demandé ces renseignements, le donneur n'avait aucun diplôme. Il s'est également avéré qu'il avait un retard d'élocution lorsqu'il était enfant, qu'il avait reçu un diagnostic de TDAH, un trouble envahissant du développement (une forme de trouble du spectre autistique) et qu'il fréquentait une école pour enfants ayant des difficultés d'apprentissage. Le Washington Post a confirmé que certaines banques faisaient encore la publicité du sperme de ce donneur.

 

Danielle Rizzo a poursuivi la banque de sperme en 2017 et a obtenu un règlement à l'amiable en mars 2019.

 

Danielle Rizzo explique qu'elle n'a pas porté plainte parce que ses fils sont autistes, mais « pour réparer un tort ». Elle souhaite que les organismes de réglementation imposent une surveillance plus stricte de l'industrie des banques de sperme. « Si j'avais su à l'époque ce que je sais aujourd'hui, conclut-elle,  je ne sais pas si j'aurais jamais eu recours à une banque de sperme ».


Sources: 

Bionews, Jen Willows (23/09/2019) - Sperm donor implicated in multiple cases of child autism