Deux pharmacies américaines poursuivies pour avoir refusé de vendre la pilule du lendemain



Arguant de leur clause de conscience, deux pharmacies ont refusé de vendre la pilule du lendemain à une américaine du Minnesota. Elles sont poursuivies en justice par cette dernière. Celle-ci,  après avoir rencontré le refus des deux pharmacies les plus proches de chez elles et un défaut de stock dans une troisième officine, a parcouru 80 km en voiture pour obtenir le produit.

 

Au Minnesota, un pharmacien peut légalement refuser de vendre cette pilule au motif que cela heurte sa consciencen mais il est tenu d’orienter la cliente vers une pharmacie susceptible de distribuer le produit.

 

Pour aller plus loin :

Dans l'Indiana, un projet de loi pour protéger la liberté de conscience des pharmaciens ?

L’objection de conscience des pharmaciens toujours menacée par l’avortement

Liberté religieuse des pharmaciens et contraception d’urgence aux Etats-Unis

 

 

 


Sources: 

Slate, Claire Levenson (14/12/19)