Directives anticipées : vingt fois plus de connexions le mois dernier



Du 20 mai au 16 juin, la page dédiée aux directives anticipées du site officiel de l’administration française, service-public.fr, a enregistré vingt fois plus de connexions, soit 230 000 visites, contre seulement 10 000 le mois précédent. En cause, les évènements autour de Vincent Lambert.

 

Une fois rédigées, les directives anticipées sont valables sans limite de temps. Mais elles peuvent aussi être modifiées à tout moment. La version la plus récente fait foi. 

 

Note de la rédaction :

De nombreux sites proposent des modèles pour la rédaction des directives anticipées. Leur contenu doit être conforme à loi : si elle était inscrite, la demande d’euthanasie, par exemple, ne peut être prise en compte par les médecins. La personne peut indiquer qu’elle ne souhaite pas faire l’objet d’une obstination déraisonnable, ni faire l’objet d’une sédation profonde et continue jusqu’au décès avec arrêt de l’alimentation et de l’hydratation. Ces directives anticipées ne sont pas contraignantes pour le médecin.


Sources: 

Ouest France - (20/06/2019) - Directives anticipées sur la fin de vie. Le site service-public.fr enregistre une forte hausse de connexions

France info, Sarah Tuchscherer (20/06/2019) - "L'affaire Vincent Lambert a précipité les choses" : le site pour déclarer ses directives anticipées enregistre 20 fois plus de connexions depuis un mois