Embryons humains congelés perdus : l’hôpital poursuivi pour « mort injustifiée »



Le 3 mars dernier à Cleveland aux Etats-Unis, une défaillance de congélateur a provoqué la perte de plus de 4 000 embryons et ovocytes, lésant plus de 950 familles. Cet accident tragique a donné lieu à de nombreux procès contre l’hôpital, généralement pour « perte de biens et coûts médicaux ».

 

Ces griefs ne prenant pas en compte la « douloureuse perturbation des plans de construction de la famille », Wendy et Rick Penniman ont préféré poursuivre l’hôpital pour « mort injustifiée ». Leur objectif est de faire « établir que les embryons doivent être traités comme des personnes morales et que la vie d’une personne commence à la conception ».

 

Si Wendy et Rick venaient à gagner leur procès, la « chaîne d'implications profondes pour les autres familles » serait énorme, ce qui inquiète profondément les avocats et les bioéthiciens, car cela « pourrait conduire à des limites en matière d'avortement, de recherche sur les cellules souches et de fécondation in vitro (FIV) ».

 

Pour le moment les tribunaux n’ont toujours pas décidé de la conduite à tenir concernant ces poursuites.

 

Pour aller plus loin :

Ohio : Plus de 2000 ovocytes et embryons potentiellement endommagés

Etats-Unis : des congélateurs endommagés dans une seconde clinique de fertilité, des clients veulent porter plainte

Les embryons décongelés accidentellement en Ohio étaient-ils des personnes ?

Aux Etats-Unis, un service funéraire mis en place pour des embryons détruits lors d'une panne de congélateur


Sources: 

BioEdge, Michael Cook (01/12/2018)