Embryons intervertis : une mère contrainte d'abandonner ses bébés dès l’accouchement



Suite à une erreur de FIV, une Américaine a du « restituer » à leurs parents biologiques deux bébés qu’elle a portés par erreur. C’est une clinique de fertilité de New York qui a mélangé les dossiers de plusieurs de ses clients. Le couple, d’origine asiatique, a dépensé plus de 100.000 $ dans les traitements de fertilité. Après plusieurs tentatives infructueuses, deux embryons féminins ont été implantés chez la mère en juillet 2018. Un premier doute est apparu en cours de grossesse, lorsque l’échographie a montré des fœtus masculins. Le médecin a tenté de les rassurer en indiquant que les échographies n’étaient pas toujours fiables. La femme a pourtant bien accouché de deux garçons, par césarienne, le 31 mars 2019. Les jumeaux ne présentaient aucun trait asiatique.

 

Les tests génétiques ont confirmé que les deux garçons n’avaient aucun lien avec les parents, ni aucun lien entre eux. Le couple a été contraint de restituer chacun des garçons à ses parents respectifs, d’autres clients de la clinique. L'expérience de l'accouchement et de la perte des bébés les a laissés avec « des blessures émotionnelles permanentes dont ils ne se remettront pas », expliquent les parents, qui ont porté plainte contre la clinique, réclamant des dédommagements. Ils ont le « cœur brisé » par cet « accident inimaginable ». Ils ne savent pas ce que sont devenues leurs deux filles, qu’ils appelaient leurs « irremplaçables ».


Sources: 

New York Post, Kathianne Boniello (06/07/2019) - Queens mom gave birth to someone else’s babies after IVF mix-up: suit