En Australie, des greffes sont suspendues, des organes seront jetés



En Australie, plus de 1000 patients sont en attente d'une greffe de rein. Ils resteront sous dialyse,  les opérations ayant été suspendues en raison du risque de coronavirus pour les receveurs. Certains organes donnés seront jetés, d’autres ne seront pas prélevés.

 

Les transplantations de foie, de poumon et de cœur ne seront poursuivies que pour les patients considérés comme étant « en danger imminent de mourir de leur défaillance organique ».

 

Le directeur général de Transplant Australia, Chris Thomas, a déclaré que dans le contexte, si une personne ayant reçu une greffe était exposée au coronavirus alors que son système immunitaire en en cours de rétablissement, « elle aurait à faire face à de graves complications ».

 

De plus, les dons d’organes sont désormais limités par les frontières des États en raison des restrictions de déplacement, ce qui réduit les possibilités de trouver un donneur.

 

En Australie, environ trois quarts des transplantations de reins sont réalisées à partir d’organes de donneurs décédés.


Sources: 

Bisbane Times, Dana McCauley (25/03/2020)