En Australie, l'utilisation de CRISPR-Cas 9 sur du manioc entraîne la propagation de virus mutés



Afin de rendre des plants de manioc résistants au « virus de la mosaïque » qui peut entraîner une perte presque totale de ces plants en cas d’épidémie, des chercheurs australiens ont essayé de « recombiner l'ADN du virus » par édition génomique, à l'aide de CRISPR-Cas9.

 

Des résultats redoutables autant qu’inattendus se sont produits. Les plants de manioc modifiés n'ont développé aucune résistance au virus de la mosaïque. Au contraire, l’intervention a incité les virus à « évoluer plus rapidement ». « Nous avons vu apparaître en laboratoire un virus mutant résistant à notre procédé  » a expliqué Devang Mehta, chercheur à l'université de l’Alberta (Canada).

 

Les chercheurs ont ainsi appelé à « mener à l'avenir des tests en laboratoire afin de détecter d'éventuelles mutations virales avant de lancer des essais de terrain ».

 


Sources: 

Futura Science, Nathalie Mayer (29/04/2019) - Des plantes OGM favorisent la propagation de virus mutés