En Belgique, 12 550 déclarations anticipées d’euthanasies en 2018



En Belgique, il est possible de faire enregistrer une déclaration anticipée de demande d’euthanasie, pour les cas d’inconscience irréversible empêchant d’exprimer sa demande ou son refus. 23.489 dossiers sont actuellement en cours, moins qu’en 2014 (24.360 dossiers).

 

En 2018, 12.550 déclarations anticipées ont été enregistrées, soit un nombre comparable aux années précédentes (12.351 et 12 426).

 

De plus en plus de personnes modifient leur déclaration anticipée (3.495 en  2018, 2.851 en 2017 et 2.540 en 2016) ou la confirment (7.372 en 2018, 5.313 en 2017 et 4.713 en 2016). Mais il faut noter aussi que certains font marche arrière, retirant leur déclaration. Des cas qui ont aussi augmenté cette année : 72 personnes ont changé d’avis en 2018, contre 38 en 2017 et 60 en 2016[1].

 

Voir aussi :

Belgique: quelle valeur donner à la déclaration anticipée de patients rattrapés par la démence?

 


[1] 2016-2017, 98 Belges ont retiré leur "déclaration d’euthanasie"


Sources: 

Le Soir (17/01/2019)