En Chine, c’est un robot « petit docteur » qui vous accueille à l’hôpital pour le prédiagnostic



Un petit robot joue les médecins en Chine. Développé par la société iFlytek, le robot Xiaoyi, ce qui signifie « petit docteur » en chinois, est une intelligence artificielle aux algorithmes performants. L’année dernière, il a passé le concours de médecine en Chine où il a obtenu 456 points sur 600, répondant en 60 minutes aux questions quand les étudiants ont dix heures pour le faire.

 

Depuis, il exerce ses algorithmes à l’hôpital, une sorte de « stage » comme les autres étudiants. Il ne soigne pas ni n’opère, mais ses prédiagnostics sont efficaces et rapides, ce qui permet de « diriger rapidement un patient vers le spécialiste qu’il convient ». Selon Liu Qingfeng, président d’iFlytek, le petit robot « est là pour promouvoir une meilleure coopération homme-machine, donc pour booster l’efficacité ». Son efficacité permet en effet de « gagner du temps dans la prise en charge des patients » car il « gère les dossiers et le suivi des malades avec rapidité ».

 

Ses algorithmes intègrent les données de « 53 livres de médecine, deux millions de dossiers de patients, 400’000 rapports médicaux et plus d’un million d’images au total ».

 

Pour aller plus loin :

« L’intelligence artificielle nous dessaisit de notre faculté de jugement »

La médecine de demain : Avis d’experts

Des robots dans le soin : études et interrogations


Sources: 

ArcInfo.ch, Nicole Cajeux (13/11/2018)