En Suisse, les dons d’organes augmentent sans atteindre le niveau fixé par la Confédération



Exception faite d’une légère baisse en 2016, les dons d’organes ne cessent d’augmenter depuis dix ans en Suisse. La Confédération n’est cependant pas satisfaite, car l’objectif de 20 donneurs par millions d’habitants qu’elle s’était fixée pour fin 2018, n’a pas été atteint. L’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP), qui a publié ses chiffres aujourd’hui, indique que la Suisse est passée de 13,7 donneurs par millions d’habitants en 2013 à 18,6 en 2018.

 

Depuis la campagne de promotion du don d’organes lancée en 2016, 400 000 cartes de donneurs ont été commandées, et l’enregistrement a été facilité, avec la création d’un registre informatique national mis en place au 1er octobre 2018 (cf. Suisse : mise en place d’un registre numérisé des donneurs d’organes ). Une nouvelle campagne débutera en février 2019, elle prévoit notamment des mesures d’accompagnement aux familles pour réduire les réticences et augmenter le nombre de donneurs.

 

En 2018, 440 patients suisses ont reçu des organes issus de 158 donneurs décédés. En 2017, ils étaient 147. La majorité des prélèvements fait suite à une mort cérébrale causée par des lésions cérébrales (14,9 donneurs par millions d’habitants), et une minorité à une mort cérébrale après arrêt cardio-circulatoire (3,7 donneurs par millions d’habitants).


Sources: 

Le Matin (17/01/2018)