Etats-Unis : Des modèles embryonnaires obtenus à partir de cellules souches humaines



Des chercheurs de l’université du Michigan[1] annoncent avoir « appris à créer des modèles d’embryons humains à partir de cellules souches ». Les « centaines » d’embryons « artificiels » obtenus manquent toutefois des tissus nécessaires à la formation du placenta. Ces expériences débutées en 2017 (cf. Créer des « embryons artificiels » pour contourner la législation) soulèvent de nombreux problèmes éthiques et juridiques.

 

« Ce ne sont pas de vrais embryons », se défendent les auteurs. Mais ces embryons humains sont viables ; ils sont détruits par les chercheurs au bout de quelques jours de développement. Des travaux similaires menés chez la souris ont été poursuivis jusqu’à l’implantation chez une souris porteuse, sans, pour l’heure, aboutir à la naissance de souris vivantes.

 

Les chercheurs, en panne de financement, réclament un encadrement plus clair dans ce domaine, avec notamment une interdiction d’utiliser ces modèles embryonnaires à des fins de reproduction.


Sources: 

MIT (11/09/2019) - Meet the artificial embryos being called “uncanny” and “spectacular”