Etats-Unis : plus d’un million de profils ADN rendus accessibles suite à une attaque informatique



« Lundi 20 juillet, le site généalogique américain GEDmatch a confirmé qu’il avait été victime d’une attaque informatique ». La conséquence de cette attaque : « tous les profils [ont été rendus] visibles à tous les utilisateurs » pendant « environ trois heures », alors que le site est détenteur de données « particulièrement sensibles ». En effet, sa particularité « c’est que les clients de cette entreprise, détenteurs de leur profil ADN, peuvent rechercher dans l’immense banque de données du site ceux relevant de la même branche généalogique qu’eux, afin de retrouver des membres de leur famille ». Mais « au préalable, ils doivent enregistrer leurs propres informations génétiques et généalogiques ».

 

Suite à l’arrestation, grâce aux données de la plateforme, de Joseph DeAngelo, dans une affaire de multiples meurtres pour laquelle il a « depuis plaidé coupable », « GEDmatch avait introduit une nouvelle fonctionnalité, laissant à ses utilisateurs la possibilité de rendre leur profil génétique accessible ou non à la police ». « Sur 1,45 million d’utilisateurs, seuls 280 000 y ont consenti ».

 

Selon GEDmatch, « aucune donnée n’avait été téléchargée ou compromise » lors de l’attaque. Mais il « précise qu’il continue d’enquêter sur cet incident ».

 

 

Pour aller plus loin :

Coopération avec le FBI : FamilyTreeDNA nuance la mise à disposition des données génétiques

Le ministère de la Santé britannique veut étendre le séquençage à des « volontaires génomiques »


Sources: 

Le Monde, Grégor Brandy (24/07/2020)