Euthanasie : quelles conséquences pour les proches ?



En Suisse, une étude menée sur 85 proches présents lors d’un suicide assisté ou d’une euthanasie montre que ces personnes sont plus à risque de développer un état de stress post-traumatique ou de traverser un deuil plus compliqué que suite à un décès naturel : « Bien que le suicide assisté permette souvent de faire ses adieux et de rendre le moment de la mort plus prévisible, les images de la mort peuvent causer des symptômes de stress chez les proches ».Parmi les participants, 6% montraient en outre des symptômes d’anxiété et 16% des signes de dépression.

 

Très peu de recherche sont menées « à propos de l'impact d'un suicide assisté sur les proches du suicidé ». Cette étude, qui date de 2007, a été réalisée avec la coopération de l’association Exit. Elle remet en question « le caractère individuel et autonome d'une fin de vie "choisie" », et appelle à « davantage d'accompagnement psychologique pour ces personnes ».