FIV : les ovocytes congelés donnent de moins bons résultats que les ovocytes frais



L’utilisation d’ovocytes congelés pour les FIV réduit les chances de « bien accoucher ». Une étude américaine publiée dans la revue Obstetrics and Gynecology, a étudié 37 000 cycles de FIV aux Etats-Unis, entre 2012 et 2015. L’étude a compté le nombre de bébés nés à terme, avec un poids dans la norme, en excluant les naissances multiples. « Notre étude a révélé que les chances de bons résultats à la naissance étaient moindres avec les congelés qu'avec les frais » explique le Dr Jennifer Eaton, auteur de l’étude, du Duke Fertility Center en Caroline du Nord. L’étude montre, que les FIV réalisées avec des ovocytes frais « donnaient de bons résultats à la naissance dans 24% des cycles, contre 22% des cycles avec des ovocytes congelés ».

 

De plus le taux d’implantation des embryons, le taux de grossesse, et le taux de naissance vivante étaient tous les trois plus bas en cas d’utilisation d’ovocytes congelés.

 

L’étude précise que les dons d’ovocytes congelés sont moins coûteux et plus rapides à obtenir.

 

Pour aller plus loin :

Autoconservation des ovocytes, « la désillusion sera souvent au rendez-vous »


Sources: 

Bionews, Dr Katie Howe (17/02/2020)