GPA : des médias publics favorables sous l’influence des lobbies



Le Collectif pour le Respect de la Personne [1] alerte « devant les abus et le manque d’éthique journalistique » des médias publics français au sujet de la gestation pour autrui. Inquiète de « la banalisation des approches délibérément favorables » à cette pratique, le Collectif dénonce « l’influence des lobbies pro-GPA » au sein du Service public et demande que « l’argent public soit utilisé pour informer correctement, de manière complète et non partisane ».

 

Cette alerte concerne aussi bien la radio que la télévision, qui « diffusent régulièrement des émissions qui présentent une image trompeuse de cette pratique sociale, image destinée à justifier un droit à l’enfant, sans égard pour le droit des personnes utilisées pour satisfaire la demande d’enfants ». Le CoRP cite notamment des émissions qui occultent la responsabilité des adultes commanditaires dans « les éventuelles difficultés administratives », les reportant exclusivement sur l’Etat, ou encore le silence gardé sur « les conditions dans lesquelles les femmes acceptent de devenir mères porteuses ».

 

[1] CoRP, collectif pour l'abolition de la maternité de substitution (GPA).

 


Sources: 

Communiqué de presse du CoRP (11/01/2017)

Photo : Pixabay/DR