Greffe d’utérus : premiers pas vers un essai clinique au Japon



Au Japon, une équipe de l’université de Keio espère mener un essai clinique sur les greffes d’utérus. L’avis de la Société japonaise d’obstétrique et de gynécologie a été sollicité mercredi, il devrait traiter des aspects éthiques et de la sécurité de telles transplantations.

 

L'équipe dirigée par Iori Kisu prévoit de réaliser cinq greffes pour des femmes nées sans utérus. Les donneuses seraient leurs mères ou leurs sœurs. Ces opérations impliquent de lourds traitements immunosuppresseurs et une fécondation in vitro, une grossesse naturelle ne pouvant pas être envisagée.

 

Si d’autres pays se sont déjà lancés dans de tels essais (Suède, Etats-Unis, France, etc), ce serait une première au Japon.


Sources: 

Japan Times (9/11/2018)