Greffe : meilleure conservation du foie à 37°C



OrganOx a déposé en 2016 un brevet pour des machines qui conservent à 37°C les foies humains en attente de transplantation. C’est une machine « à perfusion hépatique normothermique » qui va jusqu’à pomper du sang et des nutriments, pour recréer au maximum les conditions du corps humain.

 

Actuellement, les foies prélevés sur les donneurs sont « conservés dans la glace à une température d'environ 4°C » jusqu’à la transplantation, une technique qui a « à peine changé depuis 30 ans » déplore Constantin Coussios, ingénieur en techniques biomédicales. Pourtant le taux de pertes est énorme : en 2017 au Royaume Uni, 500 foies ont fini endommagés et inutilisables. L’ingénieur déplore d’autant plus ce gaspillage que la demande de foies est largement supérieure à l’offre, « environ un patient sur cinq est mort sur la liste d'attente britannique des transplantations du foie l'an dernier », explique-t-il.

 

Dans une étude qualifiée de « démonstration convaincante » par la revue Nature, Constantin Coussios a montré qu’il y avait deux fois moins de perte parmi les 120 foies conservés à 37°C que parmi les 100 foies conservés à 4°C. Une technique prometteuse déjà commercialisée « en Europe, au Canada et en Inde ».

 

Deux questions demeurent cependant : celle de la réussite à long terme de ces nouvelles transplantations et celle du coût de l’opération. A ce sujet, Constantin Coussios estime que la machine n’est « pas forcément chère si l'on regarde le coût que cela a de garder un patient en vie tandis qu'il attend une transplantation ».


Sources: 

AFP (18/04/2018)