IA et Santé : dix lauréats pour l’appel à projets du Health Data Hub



Le Health Data Hub et le Grand défi « IA et Santé » ont dévoilé les noms des dix lauréats de leur appel à projets concernant l'amélioration des diagnostics médicaux par l’Intelligence Artificielle.

 

138 dossiers de candidatures ont été déposés, sur le thème : « l'intelligence artificielle (IA) pour une expérience améliorée du système de santé ». Il y a 48 % de structures publiques et de laboratoires de recherche, 43 % de PME, 5 % de grandes entreprises et 4 % d’associations. Sur ces 138 dossiers, « 106 projets étaient éligibles, explique le Dr Alain Livartowski, président du jury, 57 ont été pré-sélectionnés et 21 ont été auditionnés les 6 et 7 juillet par le jury ».

Les dix projets retenus sont:

  • AI-DA Ultrasound, une « sonde d’échographie ultra-portable » avec des « outils d’assistance au positionnement de la sonde »,
  • Apriorics, qui utilise l’IA pour « décrire les tumeurs de manière précise, extensive et intelligible pour le pathologiste »,
  • Apsoren, un outil pour repérer les patients victimes de traumatisme crânien grâce à l'IA,
  • Daicap, dont le but est la « détection et la caractérisation du cancer de prostate » par deep learning.
  • Deepmap, qui s’appuie sur l’IA « pour faciliter l’utilisation du dispositif d’imagerie par le dermatologue et la compréhension des images »,
  • Innerve, « un logiciel de diagnostic précoce des neuropathies des petites fibres »,
  • Precision-Predict, qui compte « créer une base de données cliniques et d’imagerie médicales (…) de patients atteints d’un cancer broncho-pulmonaire » à l’aide du moteur de recherche Consore,
  • Sedaar, qui « consiste à construire une base d’images ophtalmologiques et à développer des algorithmes d’IA d’aide à la décision/interprétation »,
  • Tamis, qui utilise l’IA sur les frottis sanguins en hématologie,
  • Et Tarpon, qui propose de « construire un outil de surveillance et de recherche sur le traumatisme, (…) basé sur le traitement automatisé par l'IA des 21 millions de visites annuelles aux urgences en France ».

 

Ces lauréats vont bénéficier d’un soutien financier pouvant aller jusqu’à 300.000 €, ainsi que d’un accompagnement opérationnel d’une durée de 12 à 24 mois.

 

« L'équipe du hub compte plus d'une trentaine de personnes aujourd'hui, explique son Président Bruno Maquart, elle a plus que triplé en taille et ce seront entre 60 et 70 personnes qui seront -à la cible- responsables de la mise en œuvre de l'ambitieuse feuille de route dont s'est doté le hub. »


Sources: 

Tic Pharma, Wassima Zirar (17/07/2020)

Photo : Pixabay\DR