Irlande : plus de 5600 femmes auraient fait appel à une IVG médicamenteuse "illégale"



L’association Women on Web donne accès aux Irlandaises à une IVG médicamenteuse, pourtant illégale dans leur pays. Selon une étude publiée dans le "British Journal of Obstetrics and Gynaecology", plus de 5600 femmes ont déjà fait appel à ce dispositif (cf. IVG : Une proposition de loi rejetée en Irlande).

 

En plus de l’accès à une IVG médicamenteuse au moyen de pilules (le mifepristone - la RU 486 - et le misoprostol) envoyées par voie postale, l’association  propose des consultations en ligne. 

 

Mères de famille pour la plupart (63% d’entre elles) et âgées de 20 à 30 ans (85%), ces irlandaises disent avoir d’abord pensé à se rendre au Royaume-Uni, pays voisin où l’avortement est légal, afin de mettre fin à leur grossesse. Mais le voyage étant coûteux pour certaines, elles ont fait appel à Women on Web, quitte à outrepasser la loi (cf. L'Irlande du Nord sommée de libéraliser sa loi sur l'IVG).


Sources: 

LCI (17/10/2016)

Photo : Pixabay, DR