Italie : un militant italien pour l’aide au suicide acquitté



Lundi, le tribunal de Milan a acquitté Marco Cappato, accusé de complicité au suicide pour avoir « accompagné » DJ Fabo dans une clinique suisse en 2017 pour qu’il ait recours au suicide assisté, alors interdit en Italie (cf. Les Italiens ont-ils le droit de recourir au suicide assisté en Suisse ? La Cour Constitutionnelle renvoie la question au Parlement).

 

En septembre, la Cour constitutionnelle avait statué qu’il ne s’agissait « pas toujours d’un crime » que « d’aider une personne souffrant de souffrances intolérables » à se suicider (cf. Italie : la Cour constitutionnelle estime licite l’euthanasie alors que la loi la punit). Le tribunal de Milan a suivi cette décision.

 

Marco Cappato est incriminé dans une autre affaire similaire, pour laquelle une décision est attendue en février.

 

Note Gènéthique : Suite à sa décision du mois de septembre, la Cour constitutionnelle a demandé au législateur d’intervenir pour « mettre en conformité la loi avec sa décision ». Pour le moment, la loi continue d’interdire l’euthanasie et de punir l’instigation ou l’aide au suicide.

 


Sources: 

Reuters, Gavin Jones (23/12/2019)