Japon : des cellules souches humaines génèrent des précurseurs d’ovocytes



Une équipe de chercheurs au Japon annonce avoir généré des ovogonies humaines au sein d’ovaires artificiels de souris, en utilisant des cellules souches humaines. Leur article publié dans la revue Science[1] décrit leur procédé et leurs projets à venir.

 

Contournant défis éthiques et biologiques, les chercheurs ont créé des précurseurs d’ovocytes humains, à l’aide de cellules souches humaines qu’ils ont implanté dans des ovaires artificiels de souris. Ils ont utilisé la technique permettant de convertir des cellules sanguines humaines en cellules souches pluripotentes. Parallèlement, ils ont généré des ovaires de souris à partir de cellules souches embryonnaires de souris dans lesquels ils ont implanté les cellules souches humaines. Après une incubation de plusieurs mois, les cellules souches humaines « ont fini par se transformer en cellules présentant des caractéristiques spécifiques aux ovocytes à divers stades de croissance ». L’équipe entend poursuivre l’expérience jusqu’à ce que les ovogonies atteignent le stade ovocyte mature, et mener des études parallèles pour générer des spermatozoïdes.

 

Ces recherches comportent des problèmes éthiques : « Cela ouvrirait la porte à la possibilité de créer des ovocytes en utilisant de la peau, du sang ou d'autres biomatériaux de n'importe qui. Les femmes pourraient porter des bébés fabriqués à partir de cellules souches prélevées sur d'autres membres de la famille, voire des étrangers. Les hommes homosexuels pourraient utiliser leurs cellules souches pour produire des ovocytes. Les fans pourraient faire des bébés en utilisant des échantillons de cheveux volés de leurs célébrités favorites. Certains ont suggéré qu'un tel accès facile aux ovocytes humains pourrait conduire à des tests ADN sur les embryons résultants pour permettre aux parents, ou au gouvernement, de choisir ceux qui sont autorisés à se développer chez l'homme ».

 


[1] Chika Yamashiro et al. Generation of human oogonia from induced pluripotent stem cells in vitro, Science (2018).


Sources: 

Medical press (21/09/2018)

Photo: Pixabay DR