Japon : première greffe de cornée artificielle obtenue avec des cellules iPS



L’équipe du japonais Koji Nishida de l’université d’Osaka a annoncé avoir procédé cet été à la première greffe de tissus cornéens artificiels obtenus avec des cellules souches pluripotentes induites (iPS)[1]. L’objectif est de traiter les patients atteints d’une maladie de la cornée, en proposant une alternative aux greffes de cornée, sujettes au rejet immunitaire. La greffe devrait rester efficace tout au long de la vie du patient et présente un risque moindre de rejet, car le tissu transplanté ne contient pas de cellules immunitaires.

 

La patiente opérée en juillet, une femme d’une quarantaine d’années qui souffrait d’un déficit en cellules souches épithéliales de la cornée, a quitté l’hôpital un mois après, sans qu’aucun problème n’ait été détecté à ce jour. Elle reste sous surveillance médicale, tandis que trois autres patients devraient être opérés dans le cadre de cet essai clinique autorisé au mois de mars (cf. Cellules iPS au Japon : approbation d’une nouvelle étude clinique pour soigner des troubles de la cornée).

 

[1] Les cellules iPS utilisées sont celles de donneurs.


Sources: 

Japan Times, Osaka University team conducts world's first iPS transplant for corneal disease (29/08/2019)