Jean-Marie Le Méné : "L'embryon est la forme la plus jeune de l'être humain"



« Qu'est-ce qui justifie, qui légitime, qui déclenche, une telle frénésie en faveur du clonage humain ? Qu'est-ce qui annihile, qui désarme, qui réduit au silence toute expression raisonnée de ce qu'est l'homme au stade embryonnaire ? » Jean-Marie le Méné, Président de la fondation Jérôme Lejeune, exprime ses réserves au sujet de la recherche sur l’embryon telle qu’envisagée dans la prochaine révision de la loi de bioéthique (cf.  Loi de bioéthique : recherche sur l’embryon, diagnostics anténataux, avortement, les invités de l'ombre).

 

Il invite à prendre garde aux mots utilisés par le Comité d’éthique car ces changements sémantiques visent à cacher la réalité : « Prétendre qu'on doit réserver l'appellation d'embryon à l'œuf fécondé issu d'une reproduction sexuée et réimplanté dans l'utérus, est une imposture. C'est vouloir supprimer le mot pour supprimer l'être humain lui-même dans son extrême jeunesse. » Il invite à ne pas oublier "la vérité sur l'embryon", cette vérité à laquelle tout homme a accès : « L'embryon est la forme la plus jeune de l'être humain. Il est un membre à part entière de l'espèce humaine. Nous partageons avec lui une complète fraternité biologique. »

 

Selon lui, nous ne sommes pas condamnés à réaliser des recherches sur l'embryon posant des difficultés éthiques. Des recherches alternatives, portant notamment sur des cellules souches adultes, sont possibles. La Fondation Jérôme Lejeune a lancé publiquement un appel d'offre pour financer des recherches dans ce sens. 

 

Il appelle à s’engager : « Dans cette ultime bataille pour notre prochain le plus proche qu'est l'embryon, il faut se lancer sans crainte. Par souci de vérité et devoir de charité. [...] Il en va simplement de ce que nous sommes, et de notre relation à l'autre. »


Sources: 

Famille Chrétienne (11/07/2019) - La vie de l'embryon contre l'avis des experts