La bioéthique et l’embryon – Pierre-Olivier Arduin


Au-delà de la controverse

 

Pierre-Olivier Arduin, responsable de la commission Bioéthique et Vie humaine du diocèse de Fréjus-Toulon et auteur d’une note de réflexion éthique qui avait suscité à l’automne dernier la controverse du Téléthon, vient de publier un livre, La bioéthique et l’embryon. Tout en prenant appui sur la polémique de l’année dernière, cet ouvrage la dépasse résolument pour proposer une réflexion approfondie sur les problématiques bioéthiques contemporaines. L’auteur souhaite s’inscrire dans ce que Mgr Rey, qui signe la préface, appelle une pastorale de l’intelligence visant à armer et former les consciences de tous ceux qui sont sensibles à la protection de la vie humaine, fût-elle fragile et vulnérable.

 

Les thématiques abordées embrassent les mécanismes de consensus au sein des enceintes bioéthiques, l’eugénisme, la place des biotechnologies dans notre postmodernité, le relativisme et l’utilitarisme éthiques, le statut de l’embryon humain, une lecture critique de la loi française de bioéthique, l’instrumentalisation du langage, les rapports entre loi civile et loi éthique naturelle, les aspects scientifiques totalement novateurs des cellules souches adultes…

 

Un choc culturel et moral

 

Enfin au-delà de ces questions majeures, l’auteur ouvre une perspective plus large qui est celle d’un choc culturel et moral entre, d’une part, l’idéologie relativiste postmoderne, et d’autre part, le magistère actuel de l’Eglise qui reste le seul porte-voix de la conscience morale universelle. De ce livre, écrit comme un vibrant appel à la réflexion et à l’action de tous ceux qui sont attachés au respect intangible de la vie humaine dès sa conception, il ressort que l’objection de conscience est porteuse d’une dynamique capable d’ébranler les forces contemporaines de la culture de mort. 

 

 

La bioéthique et l’embryon, quels enjeux après la controverse du Téléthon ?, Pierre-Olivier Arduin, préface de Mgr Rey, avant-propos de Jean-Marie Le Méné, éditions de l’Emmanuel, 2007.