La Cour de protection de Londres ordonne à une jeune femme handicapée mentale d'avorter



Un juge de la Cour de protection de Londres vient d’autoriser les médecins à pratiquer un avortement sur une jeune femme handicapée mentale d’une vingtaine d’années, enceinte de 12 semaines.

 

Bien qu’il reconnaisse que mettre un terme à sa grossesse constitue « une interférence significative avec l’autonomie d’une femme », il soutient que c’est la meilleure option au vu des éléments qui montrent que « la santé mentale de la jeune femme est déjà affectée par cette grossesse ». Il juge également qu’elle ne serait pas en mesure de s’occuper de son enfant.

 

Note de la rédaction :

Une décision similaire de la Cour de protection de Londres avait été rendue en juin dernier (cf. La Cour d'appel de Londres renverse le jugement qui obligeait une jeune femme, déficiente mentale, à avorter). Cette décision a ensuite été déboutée en appel.


Sources: 

The Guardian (11/10/2019) – Woman with severe learning disabilities to have abortion, judge rules