La Haute Cour du Royaume-Uni valide le changement de sexe d’un enfant de quatre ans



La Haute Cour du Royaume-Uni a estimé qu’un enfant de quatre ans « n'avait subi aucun préjudice » du fait de l’opération complète de changement de sexe qui a été décidée par ses parents. Les services sociaux avaient voulu retirer la garde de leur fils aux parents, suite à l’opération et après qu’ils aient envoyé leur fils à l'école dans un uniforme de fille.

 

Se fiant à l’avis rendu par les « experts », les juges ont estimé que l’enfant s’« identifie clairement à une fille » et semble être « une petite fille heureuse, alerte et socialement engagée ». Un raisonnement étonnant qui s’appuie sur des stéréotypes sur les filles et les garçons, selon lesquels les filles jouent avec les poupées et les garçons avec les voitures et trains.

 

Cette affaire n’est pas un cas unique dans le pays. Les parents d'une jeune fille de 15 ans, qui refusaient d'appuyer sa décision de vivre comme un garçon, ont été signalés aux services gouvernementaux cette année. Dans un autre cas, les parents d'un garçon de 15 ans, qui l’avaient empêché de subir une opération de changement de sexe par crainte des effets secondaires des hormones sexuelles, ont été menacés de se faire retirer la garde de leur fils.

 

En reconnaissant qu'un enfant de quatre ans peut s'identifier comme homme ou femme, la Haute Cour ouvre la porte à ce que des scénarios similaires se reproduisent de plus en plus fréquemment.

 

Pour aller plus loin :

Un homme « devenu femme » réclame le statut de mère de son enfant

Allemagne : la filiation à l’épreuve des changements de sexe

Royaume-Uni : vers une facilitation du changement d’état-civil pour les transsexuels ?

Transgenre : sortir de la confusion par la chirurgie ?


Sources: 

Mercatornet, Ann Farmer (13/05/2019) - ‘Trans’ four-year-old: the innocent sacrificed by the amoral directed by the immoral?

Photo : Free-Photos de Pixabay