La PMA en passe de provoquer une évolution génétique de l’humanité et une dépendance croissante à la technologie



La FIV « va modifier le cours de l’évolution humaine » en permettant aux personnes infertiles d’avoir quand même des enfants. En effet, « des bébés pourraient naître avec les gènes défectueux à l’origine des difficultés à concevoir de leurs parents ». C’est ce qu'avance le Dr Hans Hanevik, chercheur en fertilité et chef du service fertilité de l’hôpital Telemark en Norvège, thèse qu’il présentera devant la Société Européenne de Reproduction et d'Embryologie (Eshre), qui doit se réunir bientôt à Vienne.

 

Selon ce chercheur, les enfants issus de FIV seront porteurs des gènes défectueux de leurs parents et auront donc aussi besoin d’avoir recours à la FIV pour concevoir leurs propres enfants, ce qui « signifie que l'homme dépendra de plus en plus de l'aide artificielle pour concevoir ». Dans le résumé de sa conférence, il détaille : « Conformément au principe de l'évolution, les générations futures seront ainsi génétiquement adaptées à un environnement dans lequel la reproduction dépend de plus en plus de l'intervention technologique ».

 

Avec 300 000 bébés conçus par FIV depuis 1991, un bébé anglais sur 40 naît chaque année via une PMA : « Le changement génétique sera suffisant pour modifier le génome humain », affirme le Dr Hanevik, ajoutant que « la maladie se propage ». Il rappelle aussi que cette intervention technologique se passe « à un moment du cycle de vie humaine où la sélection naturelle est à son maximum ».

 

Le Docteur préconise « une discussion plus approfondie sur ce que [la FIV] pourrait provoquer chez les générations futures ».

 

Pour aller plus loin :

Depuis 40 ans, 8 millions de personnes sont nées par PMA

En France, une naissance sur trente via la PMA en 2018 ?

Un recours à la FIV trop systématique, une question de business ?

Les chercheurs britanniques veulent tester le "stress énergétique" des embryons conçus par FIV


Sources: 

Daily Mail, Emer Scully (19/05/2019) - IVF 'will alter human evolution' by allowing disease-prone people to have babies when nature would normally stop them says fertility expert