La Turquie, nouvelle destination du tourisme de la procréation



La Turquie est devenue une destination de choix pour les couples occidentaux à la recherche d’un traitement low cost de fécondation in vitro. Elle attire à la fois des femmes américaines, qui ne peuvent payer un cycle de FIV dans leur pays[1], et des femmes européennes, qui n’ont pas accès à la PMA dans leur pays pour des raisons de liste d’attente ou de législation. A tel point qu’aujourd’hui, les cliniques de fertilité turques accueillent autant de « touristes » que de turcs. Toutefois quelques critères sont à respecter : seules les femmes hétérosexuelles mariées sont acceptées et il ne peut y avoir recours au don de gamètes.

 


[1] Aux Etats-Unis, le coût moyen d’un cycle est de 10 000 à 15 000 dollars, et celui des traitements de 1500 à 5000 dollars. En Turquie un cycle coûte environ 2000 dollars, auquel il faut ajouter 300 à 700 dollars de traitement.


Sources: 

Jerusalem Post (13/04/2019)